Aller directement à la navigation

L’art mathématique des pavages - Lycée du Parc des Loges (Evry)

Titre du sujet: 
L’art mathématique des pavages
Établissement:
Année:
Sujet jumelé ?: 
Non
Résumé: 
Si carrés, rectangles et hexagones sont les formes les plus courantes utilisées pour les carrelages, bien d'autres formes ont la propriété de paver une surface, c'est-à-dire en s'assemblant de manière parfaite, sans recouvrement ni lacune. Vous utiliserez des pavages réalisés avec une seule forme de base (appelée pièce ou tuile). La plupart des dallages imaginés par l'homme sont périodiques : des motifs sont disposés régulièrement en réseaux comme les papiers peints et les tissus imprimés. Mais des pavages non périodiques sont également possibles... En utilisant un « polymino », ce terme désigne un assemblage de carrés tous égaux collés entre eux, chaque case étant reliée au corps de la « tuile » par au moins un côté, vous démarrerez votre étude sur les pavages. Voici quelques exemples de « polyminos » : Ainsi un polymino composé de deux cases est un domino. Un polymino composé de trois cases est un trimino.
Nombre d'élèves : 
4


Menu principal 2

Sujet | by Dr. Radut