Article : Numération : bases standard et exotiques - Lycée Jacques Feyder (Epinay) Lycée Paul Eluard (Saint-Denis)

Résumé de la production
Une pesée où des poids marqués (chacun en un seul exemplaire) sont mis sur le plateau de droite pour équilibrer un “nombre-poids” placé à gauche, permet de coder les nombres avec deux signes (“oui” ou “non”). La suite de Fibonacci (1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, ...) est un système possible de masses marquées. Comment réaliser les opérations usuelles (addition, soustraction, ...) dans un tel système ?
Mots clés
base de numération
Fibonacci
chiffre
division euclidienne