Aller directement à la navigation

Charte des publications

Afficher ou télécharger la charte d'édition MATh.en.JEANS.

Pourquoi demande-t-on aux élèves de rédiger un article ou toute autre forme de production écrite sur leurs travaux ? voire même réaliser une vidéo sur ces travaux ?

Dans la vie d’un chercheur, il existe plusieurs temps forts : la recherche, évidemment, l’exposé de ses résultats lors de congrès, où il pourra échanger avec ses pairs, ET …  la rédaction d’un article qui témoignera longtemps de son travail. 

Or, si nous avons la joie de constater que le premier moyen de diffusion est vécu pleinement par les élèves, le second est, hélas, souvent sacrifié sur l’autel de la fin d’année.

Comme nous le rappelle cet axiome latin, « les paroles s’envolent, les écrits restent ». Ecrire un article permet de laisser une trace dans l’histoire de l’association MATh.en.JEANS. C’est la photo souvenir de cette année « MATh.en.JEANS » que les élèves suivants pourront consulter.

Il a été dit, lorsque le comité d’édition a abordé le sujet avec les professeurs encadrants, qu’il est difficile de remotiver les élèves après le congrès. Ce à quoi nous répondons qu’il est préférable de commencer l’article bien en amont du congrès. L’article est en fait une base solide à la réflexion des élèves et leur permet de mieux maîtriser les notions qu’ils étudient. En effet, trouver un résultat est une chose mais avoir assez de recul pour pouvoir le rédiger de telle sorte que ses camarades puissent le comprendre est totalement différent.

Dans la philosophie de l’association, il nous apparaît donc important de comprendre que la rédaction de l’article est le ciment des connaissances des élèves. Il doit donc être commencé dès les premiers résultats afin que les élèves ne les oublient pas, les maîtrisent et puissent en trouver de nouveaux. Il doit être largement entamé avant le congrès pour aider les élèves à préparer leurs présentations et appréhender les échanges qu’ils auront. En plus, il est le moyen pour les élèves de répondre aux questions qu’ils ont reçues durant le congrès et qu’ils ont pu approfondir.

Dans cette perspective, la rédaction d’articles ne devient plus la contrainte démotivante après le congrès mais bien la motivation pour continuer MATh.en.JEANS jusqu’à la fin de l’année.

Le comité d’édition espère qu’il sera compris ainsi et que les élèves pourront mesurer cette chance qui leur est donnée.


Quelques propositions de calendrier pour que l’article soit prêt dès la fin de l’année scolaire

  • à chaque fin de séance faire mettre au propre les idées explorées, les résultats obtenus (même sans « rédaction » proprement dite)
  • dès que des résultats « intéressants » sont obtenus et dès qu’on sent qu’un certain découragement ou une certaine lassitude s’installe  (c’est long une année sur « un seul sujet » si on reste bloqué), consacrer une partie de la séance à faire rédiger tout ce qui a été trouvé : ce sera le début de l’article et un bon point de départ pour la préparation de l’exposé en congrès.
  • dès janvier, faire rédiger l’article en même temps qu’on prépare le diaporama : à chaque diapo correspondra un paragraphe de l’article.
  • lors du congrès, noter les questions qui ont été posées aux élèves.
  • après le congrès, demander aux élèves de réfléchir à ces questions et d’enrichir leur article avec les réponses qu’ils peuvent apporter. 

ET SURTOUT

Année:

Commentaires

Le point 6 de la charte stipule que "Les productions doivent être envoyées sous version modifiable (tex, doc, odt pour les articles)". J'entends qu'ici "tex" signifie "TeX" et non pas "texte brut" ou quelque autre format. Dans ce cas je tiens à vous proposer un outil qui facilitera la soumission d'article et donnera les bonnes habitudes aux élèves : il s'agit de la plate-forme overleaf (http://www.overleaf.com) de préparation de document TeX en ligne. L'association math.en.JEANS peut préparer un modèle d'article (mise ne page donnée et contenu servant d'exemple), les élèves l'utilisent pour un nouveau projet et ensuite communiquer l'URL aux relecteurs, qui peuvent donc modifier le contenu du document à leur guise. La version finale de l'article peut être diffusée en tant que PDF ou en tant que lien vers le projet overleaf correspondant. Tout cela nécessite simplement l'ouverture d'un compte overleaf gratuit par chaque élève. Plus tard ils pourront s'en servir pour leurs notes, rapports de projet, voire même publications s'ils sont amenés à faire de la recherche.


Menu principal 2

Documents_publics | by Dr. Radut